05-05-15

Colloque « Habitat Participatif » à Grenoble du 27 au 29 avril 2015





Colloque « Habitat Participatif » à Grenoble

C’est à l’invitation d’Eric Ruiz, chercheur associé au laboratoire CRATerre (www. craterre.org) et directeur du programme de rénovation urbaine de la communauté d'agglomération de Grenoble, que du 27 au 29 avril 2015, Fadel Lahoussine (L’Espoir asbl) et Orlando Sereno Regis (Periferia aisbl) se sont rendus à Grenoble au pied des Alpes françaises. Cette invitation s’est faite dans le cadre d’un colloque au titre évocateur : « Réinventer nos façons de faire et d’habiter la ville ensemble : L’habitat participatif au service du développement social et urbain ? »

Ce colloque co-organisé par l’association Les Habiles (www.leshabiles.fr), le Service de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité (Ville de Grenoble) et le Labex (Laboratoire d’Excellence-Université d’architecture de Grenoble) a réuni une petite centaine de personnes issues pour un tiers des pouvoirs et services publics (de la ville de Grenoble mais aussi de la Métropole et de la Région), un tiers de représentants d’associations et du monde universitaire et un tiers d’habitants de projets d’habitats participatifs.

Monsieur Fadel Lahoussine avait, il y a deux ans de cela, expliquer les démarches collectives qui ont permis la réalisation du projet de l’Espoir lors d’une visite d’Eric Ruiz à Bruxelles. Celui-ci connaît par ailleurs très bien le travail de l’association Periferia (www.periferia.be) dans le cadre du renforcement et du soutien des capacités citoyennes des habitants et particulièrement des plus faibles à la fois en Belgique et en France.

C’est donc pour témoigner des leurs expériences personnelles, qu’ils ont été invités à participer à ce colloque et particulièrement comme personnes ressources pour un après-midi d’atelier portant le titre « Habitat participatif et développement du pouvoir d’agir des citoyens-habitants ».
L’idée de cet après-midi d’échange était de se poser les questions suivantes :
  • Les citoyens-habitants impliqués dans une démarche d’habitat participatif acquièrent-ils de nouvelles compétences collectives, citoyennes ?
  • Le parcours de création d’un habitat participatif modifie-t-il les relations des citoyens-habitants à l’autre, à la collectivité, à la société ?

A l’issue de ce colloque, l’ensemble des participants se sont montrés enthousiastes pour soutenir mais aussi développer des expériences d’habitat participatif mais aussi de nouvelles politiques de développement de l’habitat impliquant davantage les citoyens et la société civile dans leurs conceptions.

Le séjour grenoblois s’est terminé par un passage au centre de recherche universitaire CRATerre, spécialisé dans la recherche et la préservation des habitats ancestraux développés à base de terre ainsi que l’utilisation de la terre et de matériaux naturels (fibres) dans le développement d’habitations et de bâtiments modernes.

Auteur : M. Orlando Sereno Regis 
                Periferia ASBL